Le corbeau menace à nouveau

Depuis 2017 et la relance de l'affaire Grégory, un mystérieux corbeau envoie des menaces de morts aux magistrats...

Le premier à avoir reçu des menaces de mort suite aux récents rebondissements de l'affaire Grégory, en 2017, n'est autre que le procureur général de Dijon (Côte-d'Or), en charge du dossier. Il a ainsi reçu trois courriers anonymes, particulièrement menaçants. 

« Pour le petit, tu ne sauras jamais la vérité. Y’a un sac qui t’attend »

Après l'ouverture, en début d'année, d'une enquête pour menaces de mort sur magistrat, les gendarmes ont demandé que des analyses ADN des empreintes trouvées sur ces lettres soient effectuées. Comme le révèle Le Parisien ce dimanche, ces analyses ont démontré que le corbeau, dont l'identité n'a pas encore été découverte, car il n'est pas inscrit au fichier national des empreintes génétiques, est également l'auteur de lettres de menaces envoyées à d'autres magistrats en charge d'affaires médiatiques, dans l'Est. 

Pour les gendarmes, cela prouve que le corbeau n'est donc pas un personnage de l'affaire Grégory, mais plutôt un déséquilibré, passionné d'affaires judiciaires. « Pour le petit, tu ne sauras jamais la vérité. Y’a un sac qui t’attend », a-t-il notamment envoyé au procureur général de Dijon, dans le style des lettres rédigées par le corbeau de l'affaire Grégory, dans les années 1980. 

Rubriques

Société