Convoqué par la police pour avoir aidé une migrante en train d'accoucher

Benoît Ducos a simplement tenté d'aider une femme enceinte de plus de huit mois, une migrante qui se plaignait d'intenses douleurs au ventre...

Bénévole dans une association d'aide aux migrants, Benoît Ducos est convoqué par la police. Son crime ? Avoir aidé des migrants en détresse à la frontière franco-italienne, dans les Hautes-Alpes, samedi 10 mars au soir. C'est au cours de l'une de ces maraudes qu'il a aperçu une migrante enceinte de plus de huit mois. Une Nigériane qui se plaignait de douleurs au ventre. "J’ai pris la décision de l’emmener à l’hôpital" avec le reste du groupe de migrants, explique-t-il au Dauphiné Libéré

La Nigériane accouche à l'hôpital de Briançon

Mais à l'entrée de la ville, Benoît Ducos est arrêté par les douaniers pour un contrôle. Alors que la femme enceinte se plaint de douleurs au ventre, "ils ont tergiversé pour savoir s’il fallait appeler les pompiers", dénonce Benoît Ducos, "qui estime l’arrivée des secours à près d’une heure après le début du contrôle". Un délai que conteste la préfecture de police.

Finalement, la jeune femme conduite à l'hôpital accouche d'un petit Daniel, tandis que les autres migrants et Benoît sont conduits au poste de police. 

Pour cette intervention, Benoît Ducos est convoqué par la police en audition libre ce mercredi 14 mars, pour "transport de personnes en situation irrégulière".

Rubriques

Société