Condamnée pour le meurtre de sa petite-fille

En 2015, une grand-mère qui gardait sa petite-fille de six mois l'avait asphyxiée, avant de la frapper à la tête et de lui asséner 32 coups de couteau. Un meurtre pour lequel elle vient d'être condamnée à 30 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de Tours. 

Sylvie Jourdain, 56 ans, était jugée par la cour d'assises d'Indre-et-Loire pour avoir tué sa petite-fille. Les faits, terribles, se sont déroulés le 20 avril 2015 dans la ville de Tours. La grand-mère avait fait le déplacement chez sa fille et son gendre afin de garder leur nouveau-né, le couple ayant décidé de sortir pour l'après-midi. 

La grand-mère invoque un coup de folie

À l'époque, Sylvie Jourdain, en arrêt maladie pour un nouvel épisode dépressif après en avoir connu un premier dans les années 2000, ne travaillait pas. Alors qu'elle devait veiller sur sa petite-fille, elle l'a asphyxiée, avant de la frapper violemment à la tête et de la poignarder à mort de 32 coups de couteau. Le nourrisson avait été retrouvé baignant dans son sang. Un infanticide d'une rare violence que la grand-mère avait tout de suite reconnu auprès des autorités, invoquant un coup de folie. 

Le procès, qui s'est ouvert ce lundi 28 janvier, s'est soldé par la condamnation de Sylvie Jourdain à 30 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de Tours, ce mercredi. Bien qu'étant malade le jour des faits, les jurés ont estimé qu'elle était consciente de ses actes. Son avocate, Me Da Silva, a fait savoir que sa cliente "acceptait cette décision". 

Rubriques

Société