Un chiot battu à mort par des promeneurs dans le Var : une pétition pour les retrouver

Le Jack Russell de 7 mois a été retrouvé ensanglanté, il est décédé de ses blessures. Il a été frappé à mort par des promeneurs accompagnés de deux chiens de type Bouledogues. Une pétition a été lancée pour que les autorités retrouvent les auteurs de cet acte barbare et qu'ils soient punis en conséquence. 

Dimanche 04 mars, Noé, un Jack Russell de sept mois à peine, a été violemment battu par des promeneurs dans les environs de La-Seyne-sur-Mer, dans le Var. Une pétition a été mise en ligne dans la foulée. Le texte, qui demande à ce que les auteurs de cet acte d'une cruauté inouïe soient retrouvés et punis, sera adressé au maire de la ville. Il a déjà été signé par près de 25.000 personnes.

Une mort cruelle

Le texte de la pétition relate la mort atroce du petit Jack Russell. Le chiot, qui aurait réussi à quitter le jardin de ses propriétaires en passant sous la clôture grâce à un trou creusé par des sangliers, a suivi quatre promeneurs qui étaient accompagnaient de deux Bouledogues.

Un témoin raconte avoir croisé le groupe de promeneurs, qui se plaignaient de la présence du chiot qui les incommodait. "L’instant d’après, Noé a poussé des hurlements stridents, la dame a rebroussé chemin et l’a retrouvé dans son sang", peut-on lire dans la pétition.

La femme témoin de la scène tragique a alors réussi à prévenir les propriétaires du chiot grâce au numéro de téléphone présent sur son collier. À cet instant, Noé était encore vivant. Malheureusement, après avoir été transporté en urgence chez un vétérinaire, il est décédé d'une "hémorragie interne et d’un décollement de la plèvre".

Une plainte pour "sévices graves ou actes de cruauté envers un animal domestique apprivoisé ou captif" a été déposée au commissariat de La-Seyne-sur-Mer, rapporte Nice-Matin. Un appel à témoins a également été lancé via Facebook. 

Les suspects ont été décrits comme étant deux couples âgés d'une trentaine d'années pour l'un et d'environ cinquante ans pour l'autre, accompagnés de deux Bouledogues ou chiens s'apparentant à cette race. La pétition lancée en ligne réclame que "justice soit faite pour ce geste inqualifiable".

Rubriques

Société