Chine : Bébés génétiquement modifiés

Un chercheur chinois du nom de He Jiankui a été condamné à trois ans de prison par un tribunal de Shenzhen, ce lundi 30 décembre.

L’an dernier un homme a mis au monde les premiers bébés génétiquement modifiés. Il a été arrêté ce lundi selon l’agence de presse Chine nouvelle, pour « avoir illégalement procédé à la manipulation génétique d’embryons à des fins de reproduction ». Le chercheur est également condamné à une amende de trois millions de yuans.

Le chercheur a tenté de se défendre en affirmant avoir modifier l’ADN de jumelles afin de les rendre résistantes au virus du sida dont était touché leur père. En janvier 2019, une femme était également enceinte d’un enfant à l’ADN modifié mais sa naissance n’avait pas été confirmée. L’agence de presse chinoise affirme finalement que trois bébés génétiquement modifiés sont nés à la suite de ces recherches.

Rubriques

Société