La chanteuse égyptienne Shyma arrêtée pour un clip jugé indécent

En Égypte, une jeune chanteuse a été arrêtée par la police pour "incitation à la débauche" après avoir diffusé le clip de l'une de ses chansons. 

La censure égyptienne a encore frappé. Une jeune femme prénommée Shyma a été arrêtée dans son pays samedi 18 novembre, pour un motif archaïque: incitation à la débauche. En effet dans son clip qui a depuis été supprimé de son compte YouTube, on peut voir la jeune femme prendre des poses suggestives, mimer une fellation sur une banane et embrasser une pomme. Dans un pays à forte majorité musulmane où la religion est mêlée au pouvoir, ce clip a créé le scandale et la jeune femme a été arrêtée pour "incitation à la débauche". Le journal égyptien Youm7 a même titré "Shyma présente une leçon de dépravation aux jeunes".

Une chanteuse déjà condamnée à de la prison ferme pour des faits similaires

En Égypte, les cas de censure ne sont pas rares si ce n'est courant. Dans certains cas, les personnes incriminées peuvent même être condamnées à de la prison ferme. Ce fut le cas en 2015 où une danseuse égyptienne a été condamnée à un an de prison pour avoir dansé de manière "suggestive" dans un clip.

La jeune chanteuse égyptienne devrait connaître ce que la "justice" égyptienne lui réserve dans les prochains jours. 

Rubriques

Société