Le syndicat annonce une série de mesures telles que des coupures ciblées d'électricité ou encore le rétablissement du courant pour les usagers qui ont subi une coupure suite à des impayés. 

Coupures ciblées, basculements d'heures pleines en heures creuses... La première organisation syndicale du secteur de l'énergie, la FNME-CGT, a fait part ce mercredi de son intention de se mettre en grève jusque fin juin. Un mouvement de protestation destiné à « gagner un nouveau service de l'électricité et du gaz ». Leurs actions comprendront des « coupures ciblées », a fait savoir le secrétaire général de l'organisation syndicale. 

Des coupures d'énergie visant « les employeurs qui licencient » ou « criminalisent l’action syndicale »

Sébastien Menesplier, secrétaire général de la CGT Mines-Energie, a annoncé la tenue prochaine d'assemblées générales avec les salariés, lors desquelles seront mises « en débat des interventions sur l’outil de travail ». Les actions envisagées par la FNME-CGT sont « des coupures ciblées, en direction des entreprises où les employeurs licencient » ou « criminalisent l’action syndicale », ou encore « des actions de baisse de production de l’électricité et de gaz qui peuvent commencer dès ce soir », a-t-il rapporté. 

« Des actions en direction des usagers pour ceux qui ont subi des coupures d’énergies » sont également envisagées, ainsi que « des basculements d’heures pleines en heures creuses », a également précisé le secrétaire général de la CGT Mines-Energie.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !