Des centaines de chômeurs victimes d'une arnaque à la fausse offre d'emploi

Le commissariat de Tours, qui ces derniers mois a reçu près de cinq plaintes par semaine au sujet de fausses offres d'emploi, tient à mettre en garde les chômeurs.

Ce lundi 12 mars, Pôle emploi et le commissariat de Tours, en Indre-et-Loire, ont tenu à mettre en garde les demandeurs d'emploi contre de fausses offres qui ont déjà fait plusieurs centaines de victimes.

Les chômeurs, pour la plupart basés en Indre-et-Loire, ont répondu à des offres d'emploi dans le secteur des services. Des offres en apparence tout à fait légales, déposées sur des sites d'annonces entre particuliers et qui étaient très bien rédigées, sans aucune faute d'orthographe. En outre, la plupart d'entre elles comportaient le logo de Pôle Emploi.

Des faux chèques impossibles à encaisser

L'arnaque se déroule sensiblement de la même façon à chaque fois : les échanges entre le recruteur et les candidats se font par mail ou par téléphone. Puis, le prétendu employeur propose d'envoyer un chèque de 1.000 ou 2.000 euros au chômeur afin que ce dernier puisse s'équiper en matériel.

Mais lorsque le chèque arrive, ce dernier est d'un montant plus important que ce qui a été convenu. L'employeur explique alors que la comptable s'est trompée et demande au candidat de rembourser la différence par un virement effectué par carte prépayée, ce qui lui permet de récupérer la somme en liquide. Mais en réalité, lorsque le demandeur d'emploi tente d'encaisser le chèque, celui-ci est faux, volé ou bien impossible à encaisser. Il se rend alors compte de la supercherie, mais il est trop tard. 

Rubriques

Société