Ce que l'on sait de l'assaillant de Christchurch

L'Australien, âgé de 28 ans, a diffusé son acte en direct sur les réseaux sociaux. 

Alors que les autorités réservent leur bilan définitif, la tension est toujours à son comble à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, où deux mosquées ont été ciblées par une attaque terroriste ce vendredi 15 mars. Une attaque perpétrée d'après la presse néo-zélandaise par un Australien répondant au nom de Brenton Tarrant. L'homme, considéré par les autorités comme étant le principal suspect, n'aurait pas agi seul. Pour l'heure, quatre personnes ont été interpellées. On ignore si Brenton Tarrant en fait partie. 

L'Australien de 28 ans a immédiatement revendiqué son acte sur internet, en diffusant en live son attaque sur les réseaux sociaux. Sur ces images insoutenables que nous ne publierons pas, il est possible de voir l'assaillant tirer à bout portant sur plusieurs fidèles de la mosquée, avec une arme automatique. La vidéo, d'une durée de 17 minutes, se termine lorsque Brenton Tarrant prend la fuite en voiture, après avoir tiré de nouveau sur une passante dans la rue. Avant de passer à l'acte, l'homme avait publié sur Twitter des photos de son arsenal comme le montre la photo d'illustration de cet article. 

Un "terroriste extrémiste de droite, violent"

Les profils de l'individu sur Facebook et Twitter (avant que les deux réseaux sociaux ne ferment ses comptes), montrent un homme baignant dans l'idéologie extrême droite. Sur la plateforme Scribd, Brenton Tarrant avait mis en ligne un manifeste sur le "grand remplacement", théorie selon laquelle l'islam et ses fidèles sont en train de remplacer petit à petit la population mondiale. 

Le Premier ministre australien Scott Morrisson a qualifié tôt dans la matinée le tireur de "terroriste extrémiste de droite, violent", sans d'autres précisions. 

Rubriques

Société