Bonne nouvelle

La bonne nouvelle du jour c’est Laurence Boone (chief economist de l’OCDE) qui l’annonce : "pour la 1re fois depuis que la pandémie a commencé, il y a l’espoir d’un futur meilleur". Au moins dans les chiffres. Selon les prévisions de l’OCDE, malgré "6 à 9 mois difficiles" encore, le PIB mondial aura retrouvé son niveau pré-crise fin 2021. Nos sauveurs : les vaccins -- arrivés plus rapidement que prévu -- et "l’exceptionnel soutien budgétaire" qui permet aux économies de tenir.Avant de trinquer à 2021, lisons un peu plus attentivement le rapport de l’OCDE : oui, il y aura reprise, mais elle ne sera pas égale pour tous (elle non plus !). Les grands perdants : les Européens. Fin 2021, le PIB de la Zone Euro restera 3 points en dessous de son niveau pré-crise (-2 points en France). Seule et unique gagnante : la Chine dont le PIB fin 2021 aura augmenté de 10% vs fin 2019 Very nice en particulier quand CNN nous apprendaujourd’hui que Pekin a volontairement minoré le nombre de cas de Covid au début de la crise et que dès décembre 2019 (un mois avant que la Chine ne donne l’alerte) on observait une augmentation des cas de « grippe » dans la région de Wuhan.

Rubriques

Société