Du boeuf dans les yaourts

Du porc dans les yaourts Panier de Yoplait, des insectes dans le soda Orangina rouge, de la volaille dans les flageolets Cassegrains... On le sait, les substances animales sont présentes partout, mais certains cette liste vous fera réfléchir à deux fois la prochaine fois que vous ferez vos courses...

Cette liste, révélée par l'ONG Foodwatch ce jeudi, fera surtout frémir les végétariens qui pensaient ne pas consommer d'animaux en mangeant certains produits. En effet, plusieurs produits issus de la grande distribution contiennent des substances d'origine animale.

Ces ingrédients sont bien souvent dissimulés dans des aliments inattendus, tels que des sodas, des yaourts et des conserves de légumes. De plus, certains additifs animaux ne sont pas mentionnés de manière compréhensible sur les emballages, une manière pour les industriels de vous tromper encore plus. Ainsi, la mention "shellac", également appelée E904, est en réalité issue de la cochenille asiatique, un insecte au coloris rouge. Certaines glaces de la marque Carte d'Or en contiennent. 

Ces "auxiliaires technologiques" d'origine animale sont "généralement utilisés lors du processus de transformation, par exemple, de la colle de poisson pour clarifier les liquides, (et qu'ils) ne doivent pas obligatoirement être renseignés sur l'étiquette", précise l'ONG. 

L'ONG Foodwatch s'étonne également de la présence d'un agent épaississant et stabilisateur, le E407, dans les yaourts Panier de Yoplait. Bien que cette substance ne soit pas d'origine animale, elle est soupçonnée d'être cancérigène. Vous l'aurez compris, cette liste, non exhaustive montre l'étendue de la présence de substances animales dans les produits de la grande consommation, mais également de la volonté des industriels de dissimuler leurs présences...

Voici les 12 exemples pointés du doigt par l'ONG :

Panier de Yoplait 0%, Framboise Fraise Cerise Mûre Yoplait (General Mills)

Ce produit contient de la gélatine de bœuf alors que la liste d’ingrédients présentée sur l’emballage ne mentionne que le terme "gélatine". 

Nestlé Le Viennois Chocolat  Lactalis (Nestlé Ultra Frais)

Ce produit contient de la gélatine porcine. Cette information se trouve dans la liste d’ingrédients qui figure en dessous de l’étiquetage.

L’Authentique Petit Ourson Guimauve (Cémoi)

Ce produit contient de la gélatine porcine alors que la liste d’ingrédients présentée sur l’emballage ne mentionne que le terme "gélatine". 

Flageolets extra-fins, oignons et carottes Cassegrain (Bonduelle)

Ce produit contient du bouillon de volaille. Cette information se trouve dans la liste d’ingrédients.

Dessert Tiramisu (Carrefour)

Ce produit contient de la gélatine porcine. Cette information se trouve dans une liste d’environ 40 ingrédients, laquelle est présentée sur un des côtés de l’emballage et difficilement lisible.

Macaron aux Framboises (Auchan)

Ce produit contient de la gélatine de bœuf. Cette information se trouve dans la liste d’ingrédients, qui compte à peu près une vingtaine d’autres ingrédients.

Orangina rouge

L’Orangina rouge contient un colorant d’origine animale. L’information se trouve dans la liste d’ingrédients. Encore faut-il savoir que "carmins et acide carminique" (E120) est un additif issu de la cochenille, un insecte.

Comté A.O.P  U bio (Système U)*

Difficile de le savoir: même bio, le Comté A.O.P contient de la "présure", un ingrédient extrait de jeunes ruminants. L’information se trouve dans la liste d’ingrédients. La présure est une enzyme provenant de l’estomac de veaux avant sevrage.

Chamallows, L’Original (Haribo)

Ces chamallows contiennent de la gélatine d’origine porcine, mais l’étiquetage ne mentionne que le terme "gélatine". On note aussi la présence de carmins dans le produit, un colorant issu de la cochenille, un insecte.

Façon Glacier, Fraise & Morceaux de meringue Carte d’Or (Unilever)

Ce produit contient un additif d’origine animale. L’information se trouve dans la liste d’ingrédients. Le "shellac" (E904) est un additif issu d’un insecte. 

Pommes

Certaines pommes peuvent avoir reçu un traitement postérieur à leur récolte, notamment des cires d’enrobage tel que le shellac (E904), issu d’insectes. L’étiquetage n’est pas obligatoire. Le shellac peut se retrouver notamment sur la variété Fuji.

Vin

La gélatine alimentaire et la colle de poisson peuvent être utilisées comme agents de clarification dans la production de vins (bio inclus). Ce n’est pas un ingrédient à proprement parler mais un auxiliaire technologique (qui aide à la transformation). Leur étiquetage n’est donc pas obligatoire.

Rubriques

Société