Bernard Tapie renvoyé en correctionnelle dans l'arbitrage du Crédit lyonnais

Cinq autres personnes sont également renvoyées en correctionnelle après qu'en octobre dernier, la cour d'appel de Paris ait rejeté les derniers recours déposés par l'homme d'affaires...

Bernard Tapie ainsi que cinq autres personnes sont renvoyés devant le tribunal correctionnel dans l'affaire de l'arbitrage controversé du Crédit lyonnais, rapportent plusieurs sources concordantes.

Il s'agit de la suite logique après que la cour d'appel ait rejeté, en octobre dernier, les recours déposés par l'homme d'affaires dans l'enquête sur l'arbitrage de 2008 concernant son litige avec le Crédit lyonnais et grâce auquel il a touché 404 millions d'euros. Ces recours rejetés étaient les derniers à pouvoir être déposés par Bernard Tapis avant que la justice ne décide finalement de son renvoi devant un tribunal correctionnel.

En 2008, Bernard Tapie avait obtenu 404 millions d'euros , dont 45 millions pour préjudice moral, suite à un arbitrage privé obtenu dans le but de solder son litige qui l'opposait au Crédit lyonnais dans la vente d'Adidas, en 1994.

L'ancien ministre jugé pour escroquerie et détournement de fonds public ainsi que cinq autres protagonistes doivent maintenant comparaître devant le tribunal correctionnel. Parmi ces cinq autres accusés se trouvent l'actuel patron d'Orange, Stéphane Richard, qui à l'époque des faits était le directeur de cabinet de la ministre de l'Économie d'alors, Christine Lagarde.

Rubriques

Société