Indignation en Allemagne : une installation artistique mêle des terroristes à des personnalités ayant oeuvré pour la paix...

D'après les responsables de l'exposition artistique, celle-ci met en lumière le "concept de martyr". Mais depuis son installation, c'est plutôt de l'indignation qu'elle inspire. Exposée à la Maison des Artistes de Berlin, l'oeuvre a suscité un véritable tollé sur les réseaux sociaux, et pour cause, elle mélange à certaines figures de la paix des terroristes, dont l'un des assaillants du Bataclan, Ismael Omar Mostefai et l'un des djihadistes du 11-septembre, Mohamed Atta. Des noms qui viennent se mêler à ceux de Martin Luther King et Socrate, sur cette oeuvre baptisée "Le mur des Martyrs".

Déjà présenté au Danemark, ce travail avait également provoqué de lourdes critiques, souligne le journal allemand Bild. Mais pour les deux artistes danois à l'origine de l'installation controversée, Ida Grarup et Henrik Grimbach, il s'agit "d'élargir le concept de martyr". Une explication qui n'empêche pas la grogne de monter, particulièrement en France. L'Ambassade de France s'est ainsi dite "consternée" par cette exposition. "Un tel parti pris est profondément choquant. Tout en rappelant notre attachement à la liberté de la création artistique, nous dénonçons la confusion ainsi faite entre martyre et terrorisme", fait-on savoir au Quai d'Orsay. 

Sur les réseaux sociaux, les personnalités politiques sont nombreuses à s'indigner.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !