Belgique : faute de preuves, les 8 personnes arrêtées dans un dossier terroriste ont été relâchées

Les perquisitions n'ayant rien donné, les suspects ont tous été relâchés à l'issue des auditions.

Ce lundi, 8 personnes ont été interpellées dans le cadre d'un dossier terroriste. Arrêtées dans les communes de Molenbeek-Saint-Jean, Grammont et Malines, elles ont toutes été relâchées à l'issue de leurs auditions, confirme le parquet fédéral belge. "Les personnes ont toutes été relâchées après leur audition par la police. Elles n'ont pas été déférées devant le juge", a fait savoir le juge d'instruction spécialisé dans les affaires terroristes à Bruxelles. 

Suspectés de terrorisme, ils sont relâchés faute de preuves suffisantes

Les policiers, qui soupçonnaient un attentat imminent, ont interpellé les huit suspects à la demande d'un juge d'instruction. Mais au terme des perquisitions menées par la police judiciaire fédérale, aucun explosif n'a été retrouvé dans les sept lieux perquisitionnés, notamment dans quatre logements situés à Molenbeek, commune d'origine de plusieurs protagonistes des attentats en France, dont Salah Abdeslam. "Ce dossier est totalement distinct des dossiers concernant les attentats de Paris du 13 novembre 2015 ou de Bruxelles/Zaventem du 22 mars 2016", a souligné le parquet fédéral.

Rubriques

Société