Un bébé torturé à mort

Placés en garde à vue ce vendredi pour le décès suspect de leur enfant de 13 mois, des parents habitants Reims ont été mis en examen ce dimanche, pour "meurtre aggravé". 

Leur bébé présente plusieurs traces de coups et de mauvais traitements, notamment des brûlures, des dizaines de blessures et un état de malnutrition apparent. Transporté en urgence à l'hôpital pour enfants de Reims ce vendredi soir, l'enfant de 13 mois est décédé. Ses parents, placés en garde à vue, ont été mis en examen ce dimanche pour "meurtre aggravé" et "privation de soins ayant entraîné la mort", ainsi que "non-dénonciation de crimes ou délits" et "non-assistance à personne en danger". 

Les parents, une Ivoirienne de 22 ans et un Français de 34 ans originaire de Mauritanie, ont été placés en détention provisoire. Ils encourent la réclusion à perpétuité. 

Vendredi, les secours ont été appelés à se rendre dans l'appartement de ce couple. En constatant l'état de malnutrition dans lequel se trouvait le bébé, ainsi que de multiples signes de violence sur son corps, ils ont immédiatement prévenu la police, qui a confié l'enquête au Service Régional de Police Judiciaire de Reims (SRPJ). 

D'après le procureur de la République de Reims, le garçonnet présente sur tout le corps de "multiples blessures et traces de violence". "Il a été battu, y compris avec des câbles électriques" et a "peut-être aussi" subi des "brûlures". Une autopsie devrait être pratiquée ce lundi afin de déterminer avec exactitude les causes de la mort de l'enfant. "Il était tuméfié de partout", a souligné le procureur, tout en précisant que le petit garçon portait des traces de coups "aux pieds, aux tibias, aux genoux, au flanc, au thorax, aux oreilles, au visage et aux mains". Le bébé, atteint de scorbut, ne pesait que six kilos. En guise de lit, il dormait sur une paillasse sur laquelle a été retrouvé du sang. 

Les parents, en couple depuis six ans, ont un autre enfant de quatre ans placé dans une famille d'accueil de la région parisienne depuis deux ans. Ils n'avaient aucune activité professionnelle connue et la mère ne dispose pas de titre de séjour. 

Rubriques

Société