Balkany reste en prison

Alors que son épouse est en train de collecter des fonds pour payer sa caution, Patrick Balkany a fait une deuxième demande de mise en liberté. Ce mercredi 13 novembre, la cour d’appel de Paris a rendu son jugement et a refusé la demande de l’ancien maire de Levallois-Perret.

Condamné à cinq ans de prison pour blanchiment de fraude fiscale, Patrick Balkany avait déposé une deuxième demande de mise en liberté. Étudiée par la cour d’appel de Paris, cette demande a été jugée recevable mais a finalement été rejetée par rapport au fond de celle-ci. Suite à cette décision, l’avocat de Patrick Balkany, Eric Dupond-Moretti s’est exprimé : “Nous ne comprenons pas cette décision de maintien en détention. Nous allons immédiatement déposer une deuxième demande de mise en liberté pour Patrick Balkany”.

Sa première demande de mise en liberté concernant sa condamnation pour fraude fiscale avait été reçu par la justice mais était assortie d’une libération sous contrôle judiciaire et sous condition de paiement d’une caution de 500 000 €. Avec ce rejet de sa deuxième demande de mise en liberté, Patrick Balkany est donc contraint de rester en prison mais a la possibilité de déposer une nouvelle demande.

Rubriques

Société