Baisse de la fécondité

D'après une étude publiée ce jeudi par l'Insee, le taux de fécondité des femmes en France est en baisse, sauf celui des femmes immigrées. 

En France depuis 2015, la fécondité diminue légèrement sauf chez les femmes immigrées, apprend-on avec cette nouvelle étude de l'Insee, publiée ce jeudi. 

Ainsi, après "neuf années de relative stabilité", le taux de fécondité est passé depuis 2015 sous le seuil symbolique des 2,00 enfants par femme pour atteindre 1,88 enfant par femme en 2017. Une baisse qui touche tous les niveaux de vie, tous les âges et des femmes déjà mères ou non.

0,1 enfant supplémentaire par femme immigrée

D'après l'Institut national des statistiques et des études économiques, la fécondité des femmes immigrées reste a contrario stable, avec 2,73 enfants par femme en 2016. Un niveau similaire à celui de 2012, 2013 et 2014. L'Insee définit comme "immigrée" une "personne résidant en France née à l'étranger et de nationalité étrangère à sa naissance". La contribution des femmes immigrées reste toutefois limitée à 0,1 enfant par femme, nuance l'Institut. 

Rubriques

Société