L'attaque informatique, découverte seulement au mois de novembre 2016, date en réalité de juillet 2016... 

Ce jeudi, les autorités australiennes ont annoncé qu'une attaque informatique avait permise à des pirates de s'emparer de données sensibles, mais non classifiées, ayant attrait aux programmes d'armement de l'armée de l'air australienne. L'attaque informatique visait un sous-traitant du ministère de la Défense.

30 Gb de "données sensibles" volées

Les pirates informatiques ont réussi à dérober des données concernant entre autres le Joint Strike Fighter (JSF) F-35. Un avion-multirôle élaboré par Lockheed Martin, constructeur américain auquel plusieurs autres pays font également appel. 

L'attaque informatique a eu lieu en juillet 2016, mais le sous-traitant, pour le compte duquel travaillent une cinquantaine de salariés, ne s'en est rendu compte qu'en novembre 2016, lorsqu'elle a été prévenue par l'agence australienne de lutte contre la cybercriminalité, l'Australian Signals Directorate (ASD), rapporte rapporte le site ZDNet Australia. 

En tout, près de 30 Gb de "données sensibles" auraient été dérobées, a déclaré lors d'une conférence sur la sécurité, donnée ce mercredi, l'un des responsables de l'ASD, Mitchell Clarke.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !