Attouchements, harcèlement… des hôtesses harcelées lors d’un gala de charité réservé aux hommes

Le 18 janvier à Londres, un gala de charité organisé par le Club des présidents a tourné au cauchemar pour les hôtesses présentes sur place. L'affaire a été révélée ce mardi 23 janvier par le Financial Times.

À l'origine, la soirée était supposée servir à récolter des fonds pour les enfants défavorisés. Elle s'est pourtant rapidement transformée en rendez-vous pervers.

Jeudi 18 janvier, deux journalistes du Financial Times se sont immiscées parmi les 130 femmes embauchées comme hôtesses au Dorchester Hotel, à Londres, où 360 hommes devaient se réunir pour le gala de charité annuel du Presidents Club. Les journalistes, qui ont également pu accéder aux bars et à la salle à manger, livrent un verdict effroyable de cet événement.

Harcèlement et attouchements multiples

Les hôtesses de l'événement, qui avaient pour consigne de venir en talons hauts et vêtues de robes noires courtes et de dessous assortis ont dû signer une clause de confidentialité leur interdisant de dévoiler ce qui se passerait durant la soirée. Et pour cause : plusieurs invités n'ont pas hésité à formuler des commentaires déplacés et des invitations à les rejoindre dans leurs chambres, et même à les embrasser et à les toucher contre leur gré.

Certaines ont également dû supporter des mains glissées sous leur robes et des exhibitions. D'après un témoin, un homme a incité une hôtesse à boire et lui a demandé d'arracher sa petite culotte et de danser sur la table...

Rubriques

Société