Attaque près de Lyon

Samedi, un homme a poignardé au hasard des passants près de la gare routière Laurent Bonnevay, à Villeurbanne. Il a été stoppé par des passants.

Vers 16h25, samedi, un Afghan âgé d’une trentaine d’années a sorti un couteau à Villeurbanne. Il s’est alors mis à poignarder des passants, avant qu’il ne soit arrêté. Un jeune homme de 19 ans est mort sous les nombreux coups de couteau qu’il a reçus en essayant de raisonner l’assaillant. Huit autres passants ont été blessés, et tant d’autres traumatisés. Des témoins et trois chauffeurs ont tenté de le stopper. Finalement, le suspect a posé son couteau et sa broche à barbecue et s’est accroupi près du métro. Abdelkader, chauffeur de bus, explique : “Il était camé, aucune expression dans le visage. On a l’impression qu’il donnait des coups de couteau comme si c’était rien”. Sofiane, un autre témoin, confie qu’il n’était “pas du tout cohérent, il nous montrait ses veines”.

L’homme était connu sous deux identités, sans aucun antécédent judiciaire, et avait une carte de séjour temporaire valable jusqu’au mois de janvier prochain. “Il a expliqué avoir entendu dans l’après-midi, des voix insulter Dieu et lui donnant l’ordre de tuer”, révèle le procureur de la République. Il aurait confondu sa première victime avec “un individu avec lequel il est en contentieux”. Selon l’expert, il s’agit d’un “état psychotique envahissant avec délires paranoïdes à thématiques multiples dont celle du mysticisme et de la religion”. Il avait également consommé beaucoup de cannabis avant l’attaque.

Rubriques

Société