Une association antivaccin utilise la photo d'un enfant vivant et le fait passer pour mort

Une association italienne contre la vaccination a utilisé la photo d'un enfant vivant et l'a fait passer pour mort afin de justifier ses propos.

C'est une association italienne qui est à l'origine de la polémique. Une campagne antivaccin lancée par Corvelva, une association défendant "le libre choix des vaccinations". Les dirigeants de l'organisme ont décidé d'utiliser un bébé bien vivant et de le faire passer pour mort pour justifier les propos avancés sur leurs affiches qu'ils ont traduits en plusieurs langues.

Campagne antivaccin

En effet l'enfant utilisé pour faire la propagande de Corvelva est en réalité le fils de Brayden Howdie, un photographe australien qui n'a pas donné son accord pour l'utilisation de ses photos. Et contrairement à ce qu'annonce l'affiche, l'enfant est vacciné et en bonne santé

L'association et ses problèmes déontologiques

"J’ai contacté l’organisation pour leur demander de retirer cette image – sans succès, pour l’heure, se désole le père de l'enfant. Cette utilisation de ma photo est illégale".

La présidente de l'association ne semblait pas vraiment concernée par l'utilisation d'un enfant vivant dans une campagne le faisant passer pour mort. "On aurait pu mettre des photos de vrais enfants décédés, on a choisi celle-là, qui est très sobre, qui est plus jolie, donc je ne vois pas où est le problème", s'est-elle justifiée.

Rubriques

Société