Espagne, le 27 août, sur la Costa de la Luz, région du Sud-Ouest de l’Andalousie. Plages de sables fins, hôtels de luxe…Tranquillité assurée !

Soudain, les touristes stupéfaits voient arriver vers eux un zodiac de migrants. Il arrive à grande vitesse et déverse en moins d’une minute ses passagers qui disparaissent de la plage. 50 migrants, semble t’il d’origines marocaines, dont dix enfants selon le témoignage du caméraman.

Ces migrants provenant d’Afrique et principalement d’Afrique de l’Ouest sont de plus en plus nombreux à tenter la traversée de la Méditerranée et beaucoup n’y survive pas.

L’Afrique, c’est 1,2 milliard d’habitants. L’immigration de ce continent a détrôné les arrivées syriennes, afghanes et irakiennes en Europe.

Cette évolution risque donc de changer la nature du débat dans une Europe en proie aux mouvements populistes, où le droit d’asile est défendu comme un devoir moral et juridique absolu, tandis que l’immigration économique est beaucoup plus contestée. Plus ce flux augmentera, plus certains états européens renâcleront à reconnaître l’éligibilité des ressortissants de certains pays à l’asile.

La loi Asile Immigration votée en France en avril dernier ne va pas dans le bon sens pour les migrants : Augmentation de la durée légale de rétention, moins de temps pour déposer un dossier de demande d’asile et moins de temps pour un recours si la demande est déboutée…

L’arrivée de migrants est irrémédiable. Et ce n’est pas en construisant des murs qu’on la stoppera. Réfléchir avec un peu plus d’humanité permettrait de travailler en amont et ainsi de trouver des solutions.

Nicolas Hulot, avant son départ du gouvernement, déclarait que « l’on sous-estime les prochaines migrations dues au réchauffement climatique » et qu’il fallait en urgence aider les pays en danger afin d’éviter un flux massif de migrants.

Dommage qu’il ne soit plus là !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !