Arrestation de Julian Assange

Cloîtré au sein de l’ambassade équatorienne à Londres depuis plus de 6 ans, Julian Assange a été délogé de force par la police britannique. Une arrestation particulièrement lourde de conséquences pour le fondateur de WikiLeaks.

A l’origine de la fondation du site WikiLeaks en 2006, Julian Assange est en cavale depuis 2010 suite à la révélation de dizaines de milliers de documents militaires américains secrets défense sur la guerre en Afghanistan. Accusé de piratage et d’espionnage, l’australien était protégé par le gouvernement équatorien depuis 2012 qui lui avait accordé l’asile à Londres.

Cependant, ses relations avec le nouveau président équatorien étant exécrables, les autorités équatoriennes ont laissé entrer la police britannique ce jeudi 11 avril. Dans la foulée de son interpellation, les Etats-Unis ont émis une demande d’extradition pour qu’il soit jugé pour les faits de piratage.

D’abord soutenu par Donald Trump lors de la campagne présidentielle 2016, les relations avec Wikileaks sont désormais détériorées entre le président et le site. Aujourd’hui, le lanceur d’alerte risque d’importantes sanctions vis-à-vis du gouvernement américain. Dans le même temps, l’enquête pour viol qui avait été ouverte contre lui en Suède pourrait également être réexaminée.

Rubriques

Société