Un arbitre anonyme se lâche dans un livre et dénonce Arfa "la pleureuse"

Dans son livre intitulé "Je suis l'arbitre masqué", qui sortira ce jeudi, un arbitre anonyme de Ligue 1 dévoile les coulisses de son métier en n'épargnant pas certains joueurs, particulièrement Hatem Ben Arfa qui en prend pour son grade...

Son livre à paraître ce jeudi et édité par Hugo Sport devrait faire grand bruit. Et pour cause, dans "Je suis l'arbitre masqué", un arbitre anonyme de Ligue 1 décrit les coulisses de son métier de manière particulièrement acerbe.

Ben Arfa, "une pleureuse infernale qui passe son temps à réclamer et à gueuler"

Voici quelques extraits, publiés par Le Figaro, dans lesquels Ben Arfa n'est pas épargné. "Une pleureuse infernale qui passe son temps à réclamer et à gueuler, lâche cet ancien arbitre. S'il perd un ballon, ça ne peut de toute façon pas être de sa faute. Même ses coéquipiers en prennent plein la gueule et sont excédés. Le vrai gamin pourri gâté qui chouine quand il n'a pas ce qu'il veut. Drame de la starification précoce sur un caractère fragile."

Fekir "propulse le concept de sale gosse vers de nouveaux sommets"

Nabil Fekir en prend également pour son grade. "Moins vulnérable que son prédécesseur et donc encore plus exaspérant, Nabil Fekir propulse le concept de sale gosse vers de nouveaux sommets. La première chose qui me frappe quand je le découvre est sa démarche révélatrice. Le torse outrancièrement bombé, on devine le type que la terre peine à porter. Ça ne se démentira pas et tout le reste est à l'avenant. Sa manière pleine de dédain de s'adresser à moi, notamment. Enfin, quand il daigne le faire… C'est-à-dire pour quémander une faute ou nier éhontément celle qu'il vient de commettre sous mes yeux. Sans parler de ce qu'il persifle entre ses dents trop bas pour que je puisse l'entendre."

Rudi Garcia, "la synthèse de tous nos cauchemars"

Les joueurs ne sont pas les seuls à être dépeints en des termes peu élogieux, car certains entraîneurs se retrouvent également dans le viseur de cet arbitre masqué, spécifiquement Rudi Garcia. "C'est la synthèse de tous nos cauchemars. Il n'arrête jamais. Et plus sa carrière a pris de l'ampleur, plus il est devenu insupportable. C'est un peu le Nabil Fekir du banc de touche. Constamment occupé à critiquer et à récriminer. On l'a même vu un jour à Lille courir vers l'arbitre assistant en plein match armé de son portable pour lui démontrer une erreur. Le degré zéro de la compréhension et de la pédagogie."

Hugo Lloris, "un gars simple et poli qui a toujours un mot sympa"

Mais visiblement, certains joueurs et entraîneurs trouvent grâce aux yeux de l'arbitre, comme Marcelo Bielsa et Laurent Blanc, qui "savent prendre sur eux la responsabilité d'une défaite sans chercher d'excuses", ou encore Radamel Falcao, "absolument délicieux", Jérémy Toulalan et Hugo Lloris, "un gars simple et poli qui a toujours un mot sympa".

Rubriques

Société