Après l’hystérie causée par des promotions sur le Nutella, des clients se battent pour des couches-culottes à moitié prix

Certaines mères en sont venues aux mains pour obtenir assez de lots de couches en promotion…

Intermarché, en pleine controverse suite à sa campagne promotionnelle sur des pots de Nutella, continue sur sa lancée. Visiblement peu ennuyée d’avoir provoqué des scènes d’hystérie dans certains de ses magasins où des clients en étaient venus aux mains pour des pots de Nutella en promotion, l’enseigne a décidé de mener à terme sa campagne de réductions ; et ce malgré la DGCCRF qui vient de lancer une enquête concernant les rabais à 70% de pots de la célèbre marque de pâte de chocolat. Des promotions qui la semaine dernière avaient entraîné des scènes invraisemblables dans plusieurs magasins Intermarché, où des clients s’étaient rués dans les rayons et même battus.

"Des femmes se sont battues, nous avons été contraints d’appeler les forces de l’ordre"

Ce mardi 31 janvier, Intermarché a donc décidé de pratiquer d’importantes promotions sur des couches-culottes, proposées au prix imbattable de 7,18 euros au lieu de 23,95 euros. Résultat, dès l’ouverture du rideau au magasin de Metz-Vallières, rapporte le Républicain Lorrain, les mêmes scènes d’hystérie se sont reproduites.

"C’était l’horreur ! C’est devenu ingérable. Environ 250 personnes étaient présentes à l’ouverture spécialement pour acheter des couches. Des femmes se sont battues, nous avons été contraints d’appeler les forces de l’ordre. Le personnel était à bout", explique ainsi la gérante, excédée. "À 8 h 40, il ne restait plus rien. J’ai vu des femmes en venir aux mains. C’est impensable d'en arriver là", rapporte de son côté une cliente.

Ce mercredi matin, la présence des forces de l’ordre devrait permettre aux clients venus profiter de la même promotion de garder leur sang froid, à défaut de leur dignité…

Rubriques

Société