Des anxiolytiques dans le biberon !

Une mère de famille a comparu ce mardi 11 septembre devant le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan pour avoir donné à sa fillette de deux ans un biberon de coca-cola qui contenait des antidépresseurs...

Ce mardi 11 septembre, une mère de famille de 37 ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan pour avoir administré des antidépresseurs à sa fille âgée de deux ans.

Entre septembre 2016 et janvier 2017, la mère aurait ainsi donné à sa fillette des anxiolytiques et des neuroleptiques, du Lexomil et du Tercian, afin de la calmer lorsqu'elle se montrait agitée. "Ce n’était qu’un demi-cachet de Lexomyl par semaine, dans un biberon de coca, pour la calmer", a tenté de plaider son mari, âgé de 45 ans. 

C'est une assistante familiale qui a donné l'alerte en 2017, après avoir constaté par ailleurs des traces suspectes sur les fesses de la petite fille, qui avait été un temps placée. Une analyse des cheveux de l'enfant a confirmé qu'elle avait ingéré du Tercian et du Lexomil. 

La mère avait déjà été condamnée pour des faits similaires sur deux autres de ses cinq enfants, en 2013. Malgré cela, la garde de ses enfants ne lui avait pas été retirée et ses premières condamnations ne l'ont pas non plus empêchée de recommencer. Gageons que la peine prononcée mardi dernier ne l'empêchera pas non plus : six mois de prison avec sursis, soit... pas grand-chose. Un bel exemple de justice exemplaire !

Rubriques

Société