Un ancien cadre de Facebook interdit à ses enfants de créer un compte sur "cette merde"

Ex-vice-président chargé de la croissance de l'audience du groupe, Chamath Palihapitiya semble désormais s'interroger sur les conséquences psychologiques et sociales engendrées par le réseau social.

Après avoir longtemps occupé le poste de vice-président en charge de la croissance de l'audience de Facebook, Chamath Palihapitiya a aujourd'hui tiré un trait sur le réseau social, au point d'en interdire l'usage à ses enfants. "Cette merde", comme il l'a lui-même qualifiée lors d'un débat qui s'est déroulé en novembre à la Stanford Graduate School of Business, rapporte The Verge, a selon lui des conséquences sociales et psychologiques néfastes. 

"Je pense que nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social"

Conseillant aux utilisateurs Facebook de faire "une vraie pause" avec le réseau social, Chamath Palihapitiya met notamment en cause l'utilisation poussée du bouton "J'aime". Selon l'ex-cadre employé par Mark Zucherberg, les réseaux sociaux "sapent les fondamentaux du comportement des gens". "Je pense que nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social", estime-t-il aujourd'hui, tout en reconnaissant "son immense culpabilité".

De manière plus globale, Chamath Palihapitiya dénonce l'écosystème des médias sociaux, qui avec leurs icônes "pouces", "coeurs" et "sentiments" crée "des boucles fonctionnant sur la dopamine". Étrangement, l'ancien cadre a, en conclusion, fini par estimer que Facebook faisait "majoritairement du bien dans le monde".

Rubriques

Société