Amende record pour Monsanto

Ce mercredi 27 mars, Monsanto a été reconnu coupable dans une affaire l’opposant à un retraité souffrant d’un cancer, attribué au Roundup. Racheté par Bayer, le groupe Monsanto produisant le désherbant à base de glyphosate se voit contraint de verser une amende record de 80,8 millions de dollars, soit 71,8 millions d’euros.

Ce revers judiciaire est particulièrement important. En effet, cette affaire pourrait faire jurisprudence pour les 11 200 procédures qui sont actuellement engagées contre la firme. Dans cette affaire, le jury a donc retenu les charges contre la firme pour dommages punitifs. Monsanto est ici accusé de ne pas avoir informé sur la dangerosité de son produit et du risque cancérigène.

Cette victoire judiciaire pour cet américain pourrait motiver d’autres à poursuivre les charges. Cette affaire pourrait donc coûter des milliards à l’entreprise qui devrait trouver un accord à l’amiable hors tribunaux pour éviter la faillite. Malgré le jugement, Bayer a déjà annoncé qu’il allait faire appel de la décision en affirmant que le verdict “ne change rien au poids de 40 ans de science et de conclusions d’agences de régulation dans le monde entier qui soutiennent que notre désherbant au glyphosate est sûr et qu’il n’est pas cancérigène”.

Rubriques

Société