ALERTE INFO - Nordahl Lelandais mis en examen pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer

Sa garde à vue avait été prolongée, Nordhal Lelandais, principal suspect dans l'affaire Maëlys, a été mis en examen pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer, qui avait disparu au printemps dernier à Chambéry.

De nombreux indices accusent Nordhal Lelandais, déjà soupçonné d'avoir enlevé et tué la petite Maëlys lors d'un mariage en Isère, fin août. L'ancien militaire, qui s'obstine à nier son implication dans la disparition de la fillette, vient d'être mis en examen pour l'assassinat du jeune caporal Arthur Noyer.

Placé en garde à vue lundi 18 décembre dans le cadre de l'enquête ouverte suite à la disparition, au printemps, de ce militaire de 20 ans à Chambéry, sa garde à vue avait été prolongée mardi matin pour 24 heures supplémentaires. 

L'ancien maître-chien de l'armée de terre, âgé de 34 ans, a donc été à l'issue de sa garde à vue mis en examen pour l'assassinat d'Arthur Noyer, a rapporté ce mercredi 20 décembre le procureur de Chambéry, Thierry Dran.

Le crâne d'Arthur Noyer découvert

Le procureur a également précisé qu'un crâne dont l'ADN correspond à celui du jeune caporal avait été retrouvé. 

Un important faisceau d’indices

Alors que Nordhal Lelandais ne cesse de clamer son innocence, tout comme dans l'affaire Maëlys, un faisceau d'indices compromettants mettent à mal sa défense. À commencer par son téléphone portable, qui a "borné" au même endroit que celui du caporal, la nuit de sa disparition. D'après les enquêteurs, cités par RTL, la proximité géographique des deux portables qui ont émis aux mêmes heures et aux mêmes endroits indique que "le caporal et le suspect ont fait un trajet commun sur une distance suffisamment longue, dans la nuit du 11 au 12 avril".

De plus, d'après l'analyse du matériel informatique du suspect, récupéré lors de la perquisition menée chez ses parents fin août, où il réside, Nordahl Lelandais s'est renseigné sur internet sur la manière de faire disparaître un corps. Une recherche effectuée courant avril, au moment de la disparition d'Arthur Noyer. 

L'Audi noire du principal suspect dans l'affaire Maëlys serait également recensée dans la liste de véhicules apparus dans l'enquête sur la disparition d'Arthur Noyer. 

Rubriques

Société