Affaire Ramadan : 130 personnalités soutiennent Mediapart dans une tribune

Cent-trente personnalités ont décidé de soutenir publiquement Mediapart face aux attaques portées par Charlie Hebdo et Manuel Valls, l'ancien Premier ministre. Selon eux, il s'agit d'un règlement de comptes politique.

La dernière Une de Charlie Hebdo avait fait grand bruit. Elle accusait publiquement Mediapart d'avoir couvert les agissements de Tariq Ramadan, accusé de viol et d'agression sexuelle par plusieurs femmes. L'ancien Premier ministre, Manuel Valls, avait également proféré des accusations semblables.

Face à ces attaques, près de 130 personnalités ont tenu à signer une tribune en soutien à Mediapart. Le texte a été publié sur le site d'informations. "Il semble bien que nous soyons confrontés ici à une campagne politique qui, loin de défendre la cause des femmes, la manipule pour imposer à notre pays un agenda délétère, fait de haine et de peur", écrivent les signataires qui comptent parmi eux, la militante féministe Caroline De Haas, l'économiste Thomas Piketty, les écrivains Jean-Claude Carrière et Patrick Chamoiseau, ainsi que l'ancien député socialiste Christian Paul.

La Une de Charlie Hebdo représentait une caricature d'Edwy Plenel, le directeur du site, avec le titre "Affaire Ramadan. Mediapart révèle : 'on ne savait pas'". Dans la tribune, les personnalités dénoncent "une campagne de délation, dont 'l'argumentaire' défie la logique, la justice, et la morale". "La campagne inique menée contre Mediapart et sa rédaction est dangereuse: elle vise le symbole d'une presse libre, indépendante des pouvoirs, quels qu'ils soient, au service du droit de savoir des citoyennes et des citoyens".

La bataille ne semble pas terminée. Le journaliste de Charlie Hebdo, Fabrice Nicolino, a d'ores et déjà prévenu qu'il répondrait "sur le fond" dans le prochain numéro du journal satirique.

Rubriques

Société