En 2004, l'affaire du petit Jonathan avait donné des frissons à tout le monde : le petit garçon, porté disparu, avait été retrouvé mort dans un étang. Le coupable n'ayant toujours pas été retrouvé, la police lance un nouvel appel à témoins, 14 ans après. 

Le petit Jonathan, une affaire qui fut bouleversante, aura marqué les esprits de tout le monde. 14 ans après, ce meurtre n'a toujours pas été élucidé, c'est pourquoi la police lance un nouvel appel à témoins

Le petit Jonathan : 14 ans après, son meurtrier court toujours

C'est en 2004 que le cauchemar commence pour les parents du petit Jonathan : dans la nuit du 6 au 7 avril, dans un centre de vacances situé en Loire-Atlantique, leur petit garçon disparaît. Ils donnent alors l'alerte à la police, qui retrouve le 19 mai le cadavre de leur fils dans un étang à 25 km du lieu où il aurait été enlevé, ligoté et attaché à un parpaing. 
Depuis le drame, le meurtre a été placé au coeur des attentions du centre de recherches de la gendarmerie de Rennes, qui, après des années d'enquête, n'a toujours pas réussi à élucider l'affaire. Selon eux, Jonathan aurait été séquestré durant un mois, puis tué par suffocation le 6 ou 7 mai, avant d'être plongé dans l'étang où il a été retrouvé. 

L'affaire continue

Si de nombreux enquêteurs ont été mobilisés pour ces recherches, aucun élément n'a permis de réellement avancer dans l'affaire, pas même les multiples prélèvements ADN effectués par la police. Mais depuis, des nouveautés ont permis de faire quelques pas en avant, notamment l'utilisation d'un site internet, désactivé depuis, dédié à la disparition de Jonathan, afin de retracer tous les lieux où le garçon s'était rendu avec ses parents ainsi que celui de son enlèvement. 

Cette année, la gendarmerie tente encore d'obtenir des éléments pouvait faire avancer l'enquête, en lançant un nouvel appel à témoins

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !