Affaire Maëlys : la requête en nullité déposée par le suspect sera examinée mardi

La cour d'appel de Grenoble examinera le 21 novembre prochain une requête en nullité déposée par la défense. L'avocat de Nordahl L. demande à ce que les premières auditions de son client soient annulées car elles n'avaient pas été filmées. Ce jeune homme est le principal suspect dans cette affaire.

L'avocat de Nordahl L. souhaite faire annuler les premières auditions de son client. D'après le Dauphiné Libéré, cette requête en annulation sera examinée le 21 novembre prochain par la cour d'appel de Grenoble. Le jeune homme est mis en examen pour l'enlèvement de la petite Maëlys. Il a toujours nié les faits.

Me Alain Jakubowicz, l'avocat de la défense, souhaite faire annuler les trois premières auditions de son client qui ont eu lieu pendant sa première garde à vue, le 31 août, quatre jours après la disparition de la fillette. Mais problème, le Code pénal exige qu'en cas de procédure criminelle, les interrogatoires soient filmés. Ce qui n'a pas été le cas ici. La chambre de l'instruction rendra son arrêt le 12 décembre au plus tard.

Maëlys toujours disparue

La petite Maëlys n'a plus donné signe de vie depuis la nuit du 26 au 27 août dernier. Elle participait alors à une fête de mariage avec ses parents, dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, dans l'Isère. Malgré les intenses recherches, la petite fille n'a toujours pas été retrouvée.

Le principal suspect, Nordahl, 34 ans, était invité de même mariage. Des traces d'ADN appartenant à la fillette ont été découvertes dans sa voiture. Mais lui clame son innocence.

Rubriques

Société