L'ancien militaire, mis en examen pour l'enlèvement et le meurtre de Maëlys, a été entendu par les magistrats à Grenoble (Isère) ce lundi 19 mars. 

Nordahl Lelandais, passé aux aveux à la mi-février dans l'affaire Maëlys, se montrerait-il enfin coopératif avec les enquêteurs ? L'ancien militaire, interpellé quelques jours après la disparition de la petite fille, a commencé à "fournir des explications" aux juges d'instruction de Grenoble, ce lundi 19 mars.

"Contrairement aux précédents interrogatoires, Nordahl Lelandais a parlé, et donné cette fois des arguments, selon le procureur de Grenoble, qui réserve à la famille de Maëlys les explications fournies par le suspect", a rapporté France 2.

Nordahl Lelandais avait consulté des sites pédopornographiques le week-end de la disparition de Maëlys

Face à trois magistrats qui, toute la journée, ont tenté de déterminer les causes exactes de la mort de la fillette, Nordahl Lelandais aurait donc fourni des explications. "Lors de ses aveux, Nordahl Lelandais avait parlé d'un geste involontaire, d'un accident. Autre élément sur lequel les magistrats souhaitaient l'entendre aujourd'hui : l'enquête a révélé que le week-end de la disparition de Maëlys, Nordahl Lelandais avait consulté des sites pédopornographiques." 

Nordahl Lelandais, extrait de sa cellule de l'Unité psychiatrique de la prison de Lyon Corbas à l'hôpital du Vinatier (Lyon) pour être entendu ce lundi, y est retourné une fois l'interrogatoire fini. Il se trouve dans cette cellule spécialement aménagée pour les détenus présentant des troubles psychiatriques depuis le 16 février dernier.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !