Affaire Maëlys : Nordahl L. accablé par de nouveaux témoignages

Un témoin assure avoir vu le principal suspect parler avec la petite Maëlys la nuit de sa disparition. De plus, le témoignage apporté par le cousin de la fillette disparue en août dernier, lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, permet de mieux appréhender le déroulement des évènements cette nuit-là...

Alors que tout semble désigner Nordahl Lelandais, principal suspect dans l'affaire Maëlys, un nouveau témoignage vient accabler un peu plus l'accusé. D'après BFMTV, un témoin a rapporté aux enquêteurs avoir surpris une discussion entre l'ancien militaire et la fillette, la nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère), date à laquelle elle a disparu. Un échange entre Maëlys et son meurtrier présumé, qui aurait eu lieu à l'extérieur de la salle des fêtes.

Ce nouveau témoignage vient renforcer l'hypothèse selon laquelle Nordahl Lelandais avait réussi à établir une proximité avec la petite Maëlys, durant les festivités du mariage. D'ailleurs, la petite fille avait elle-même parlé du suspect à sa mère, peu de temps avant sa disparition, allant même jusqu'à appeler ce dernier "tonton".

Nordahl demande à Maëlys d'emprunter une autre entrée

Le témoin a rapporté aux enquêteurs que durant la discussion qu'il a réussi à entendre, Nordahl Lelandais aurait demandé à Maëlys de regagner l'intérieur de la salle des fêtes en empruntant une certaine entrée, tandis que lui passerait par un autre chemin. Un témoignage retranscrit à Nordahl Lelandais lors de ses auditions face aux juges. L'ancien maître chien aurait alors expliqué avoir tenu ce discours à la petite fille pour ne pas qu'elle se prenne les pieds dans les câbles du DJ, qui se trouvaient alors au sol. 

Maëlys aurait disparu en réalité plus tôt dans la nuit

En outre, le cousin de la mère de Maëlys a fourni aux enquêteurs des détails permettant d'établir une nouvelle chronologie des évènements de la soirée.

En décembre dernier, l'avocat de Nordahl Lelandais affirmait sur BFMTV que son client et Maëlys se trouvaient encore à la salle des fêtes à 03h15. Or, le procureur de la République en charge de l'affaire établit désormais la disparition de la petite fille à 02h45 d'après les dires du cousin de la mère de Maëlys. Ce dernier, qui dans un premier temps avait rapporté avoir constaté la disparition de la petite fille aux alentours de 03h00 du matin, est en effet revenu sur ses déclarations. 

Rubriques

Société