Affaire Kim Wall : avant d’être tuée à bord d’un sous-marin, elle a été attachée et violée

La journaliste Kim Wall, dont les causes de la mort n'ont toujours pas été clairement établies, a été attachée et violée avant d'être tuée, ont annoncé ce mardi les autorités danoises. 

Passé aux aveux en octobre 2017, l'inventeur danois Peter Madsen, qui a reconnu avoir démembré le corps de la journaliste Kim Wall pour l'abandonner en mer, aurait attaché puis violé la jeune femme, selon l'annonce des autorités danoises effectuée ce mardi 23 janvier.

Un meurtre prémédité

Ainsi, avant d'assassiner la jeune journaliste à bord du Nautilus, sous-marin de 17 mètres qu'il a lui-même construit, Peter Madsen a prémédité son geste, affirment désormais les procureurs en charge de l'enquête. En effet, l'inventeur a embarqué dans son submersible, avant d'y faire monter la jeune femme, la scie, les tournevis et les liens qu'il a utilisé pour attacher, frapper, entailler et poignarder Kim Wall.

Morte par strangulation ou des suites de ses veines coupées

Bien que les causes de la mort de la journaliste indépendante de 30 ans ne soient pas encore établies avec certitude, le ministère public pense qu'elle est morte par strangulation ou des suites de ses veines coupées. 

Kim Wall, qui avait pris place à bord du Nautilus le soir du 10 août 2017 pour effectuer un reportage, n'est jamais réapparue. Inquiet, son compagnon avait prévenu les autorités le lendemain. Le 11 août, Peter Madsen était secouru au large du Danemark et de la Suède. L'inventeur du Nautilus avait alors prétendu que son submersible avait coulé accidentellement. Pour les enquêteurs, cela ne fait aucun doute, Peter Madsen a sabordé intentionnellement son sous-marin. 

Après avoir prétendu dans un premier temps qu'il avait déposé Kim Wall sur la pointe de l’île de Refshaleoen, à Copenhague, dans la soirée du 10 août, Peter Madsen a finalement avoué le 21 août avoir jeté à la mer le corps de la journaliste, morte par accident. « Kim Wall est morte à la suite d’une intoxication au monoxyde de carbone dans le sous-marin, alors que lui se trouvait sur le pont », affirmait-il alors.

Peter Madsen a été inculpé le 16 janvier pour meurtre et agression sexuelle.

Rubriques

Société