Le procureur général de Dijon, en charge de l'affaire Grégory, a reçu en août dernier une lettre anonyme dans laquelle il est menacé de mort. Son contenu vient d'être dévoilé.

La lettre, rédigée par un corbeau, fait référence à l'un des personnages clés de l'affaire Grégory : le juge Lambert, qui s'est suicidé en juillet 2017.

Dans ce courrier anonyme, reçu le 11 août dernier et écrit avec un normographe, règle pour tracer des lettres ou des symboles, le procureur de Dijon chargé d'instruire l'affaire Grégory est menacé de mort. Il s'agit de la première lettre de menaces reçu par le parquet depuis le redémarrage, en juin dernier, de l'enquête sur l'assassinat de Grégory Villemin en 1984. Des analyses ADN ont été menées afin de retrouver l'expéditeur de ce courrier macabre qui promet au magistrat de finir "dans un sac", tout comme le juge Lambert, retrouvé mort asphyxié avec un sac sur la tête. 

"ON PAIE A RIEN FAIRE DES GENS COME TOI TU PREND LA MEME DIRECTION QUE LE PTI JUGE LAMBERT Y A UN SAC QUI T ATTEND TU SAURAS JAMAIS POUR LE PETIT", écrit le corbeau.

Affaire Grégory : le procureur général de Dijon menacé de mort par un corbeau

Les analyses ADN menées sur ce courrier ont permis d'isoler un ADN masculin sur la lettre et l'enveloppe, ainsi qu'un mélange de 13 ADN féminins et masculins. Les enquêteurs n'ont pas établi de correspondance avec les centaines d'ADN récoltés durant l'enquête sur cette affaire, non résolue depuis plus de 30 ans.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !