Affaire Grégory : Jacqueline Jacob entendue par la juge ce vendredi

Jacqueline Jacob, mise en examen avec son époux Marcel Jacob pour l'enlèvement et la séquestration suivis de la mort du petit Grégory Villemin en 1984, va être interrogée par la juge en charge de l'instruction de l'affaire.

Pour la première fois depuis cinq ans, Jacqueline Jacob va être entendue par la juge d'instruction chargée de l'affaire Grégory. Pour rappel, la grande-tante de Grégory Villemin, retrouvé mort noyé pieds et poings liés, est accusée d'être le "corbeau" de l'affaire. Elle et son mari, Marcel Jacob, ont été mis en examen pour l'enlèvement, la séquestration et la mort du garçonnet, dont le corps avait été découvert dans la Vologne en 1984.

« Nous attendons de cette audition qu’on mette un terme aux spéculations » sur la participation des époux Jacob dans l'enlèvement et l'assassinat de l'enfant, a commenté l'un des avocats de Mme Jacob, Me Frédéric Berna.

Un alibi en béton ?

L’alibi des deux époux « est archi-béton et absolument pas mis en cause par les derniers éléments de l’enquête », affirmer le contraire « c’est nier la réalité objective du dossier », a martelé le conseil, qui compte bien démontrer lors de cette audition que Jacqueline et Marcel Jacob étaient au travail au moment des faits. Une version corroborée par de nouveaux témoignages.

Jacqueline Jacob va cette fois-ci répondre à toutes les questions de la juge d'instruction

Lors des premiers interrogatoires en juin dernier, Jacqueline Jacob, soupçonnée d'être à l'origine des courriers de menaces reçus par les parents du petit Grégory juste avant que ce dernier ne soit tué, avait invoqué son droit au silence. Ses avocats assurent que ce vendredi, elle va cette fois-ci répondre à toutes les questions posées par la présidente de la chambre de l'instruction, Claire Barbier.

Rubriques

Société