Affaire Alexia Daval : une veuve révoltée que l'on cite son mari

Alors que le mari d'Alexia Daval, Jonathann Daval, a avoué l'avoir tuée, mais nie toujours avoir brûlé son corps, un deuxième nom circule dans ce dossier. Il s'agit d'un homme dont la police a conclu au suicide en janvier dernier et dont l'avocat des parents d'Alexia Daval pense qu'il a pu être le complice de Jonathann Daval dans ce meurtre sordide.

Suite aux aveux de Jonathann Daval sur le meurtre de sa femme, Alexia, les parents de cette dernière ont demandé à ce qu'une comparaison ADN soit menée sur le corps d'un autre homme décédé en janvier dernier, afin d'établir une éventuelle complicité.

Une hypothèse qui révolte la veuve de cet homme de 38 ans, qui s'est confiée au micro de LCI. La mère de famille s'est dite "révoltée que le nom de mon mari puisse être associée à cette affaire". Elle est également particulièrement attristée que le nom de son époux défunt soit mêlé à cette affaire et demande expressément "qu'on arrête de salir sa mémoire". "Nous n'avons strictement rien à voir avec les Daval. Je ne sais pas qui sont ces gens", a-t-elle assuré aux journalistes.

Vendredi 2 février, Me Florand, l'avocat de la famille d'Alexia Daval, a fait part de sa volonté de saisir le juge d'instruction afin qu'il s'assure qu'aucun lien n'existe entre les deux affaires. Jonathann Daval, qui a avoué avoir tué son épouse en  "l'étranglant par accident", a assuré face aux enquêteurs ne pas avoir brûlé son corps. Me Florand veut ainsi s'assurer que l'homme qui s'est donné la mort en janvier n'est pas un éventuel complice.

Rubriques

Société