Le chef autoproclamé du groupe Etat islamique aurait trouvé la mort dans d'une frappe aérienne russe le 28 mai dernier. C'est en tout cas ce qu'affirme le ministère russe de la Défense.

Abou Bakr al-Baghdadi se cachait-il à Raqqa ? Le ministère russe de la Défense a annoncé vendredi avoir tué le chef du groupe Etat islamique dans cette ville de Syrie. Le chef du groupe terroriste serait mort dans une frappe aérienne russe le 28 mai dernier

Une frappe qui visait une réunion des chefs de l'organisation Etat islamique "à laquelle participait également le chef de l'EI Abou Bakr al-Baghdadi", explique l'armée russe qui précise que le rendez-vous avait lieu "dans la banlieue sud de Raqqa". Sa mort aurait été vérifiée "via différents canaux".

"Le but de cette rencontre était l'organisation de convois de sortie pour les combattants de Raqqa via le 'corridor sud'", poursuit le communiqué de l'armée russe. Les frappes en question auraient duré une dizaine de minutes et auraient tué plusieurs "hauts dirigeants" de l'EI, une "trentaine de chefs de guerre et jusqu'à 300 combattants".

Toutefois, ce n'est pas la première fois que la mort du leader jihadiste est annoncée. Il y a tout juste un an, le décès d'Abou Bakr al-Baghdadi avait déjà été annoncé. Une information qui avait été démentie ensuite. Une erreur qui s'était déjà produite en novembre 2014 et en avril 2015. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !