4 gilets jaunes en garde à vue

Après des dégradations sur plusieurs boîtiers SNCF, quatre individus se revendiquant comme des gilets jaunes ont été placés en garde à vue. 

Ce jeudi, quatre jeunes se revendiquant comme gilets jaunes ont été interpellés. Ils sont accusés d'avoir dégradé plusieurs boîtiers SNCF qui se situent à proximité des passages à niveau de Lunéville, en Meurthe-et-Moselle. Des dégradations qui ont eu lieu en début de semaine sur au moins neuf boîtiers, dans le but de forcer la fermeture des passages à niveau et donc de bloquer les routes. 

D'importants retards pour les trains de la SNCF

Les quatre jeunes hommes, tous âgés d'une vingtaine d'années, ont été placés en garde à vue. L'un d'eux est déjà connu des services de police. Leurs dégradations ont entraîné de nombreux retards de TER et un retard de TGV en perturbant le trafic. 

Rubriques

Société