À 4 ans, ils violent une camarade

Une fillette aurait subi une pénétration digitale dans la cour de son école maternelle du XIIIe arrondissement de Paris. 

C'est une affaire de viol en réunion sur mineur peu ordinaire, puisqu'elle concerne des enfants âgés de 4 ans seulement. Mi-septembre, une fillette de 4 ans aurait été abusée sexuellement par des garçons de son âge, dans la cour de son école maternelle du XIII arrondissement de Paris. Une main courante a été déposée au commissariat du même arrondissement.

La petite fille aurait été isolée par trois camarades du même âge, sous une structure de jeu. Ces derniers lui auraient alors enlevé ses vêtements avant de lui infliger une pénétration digitale. L'année dernière, cette même fillette avait été victime d'abus similaires, commis par deux autres camarades de classe. 

Pour la vice-présidente du Conseil national de protection de l'enfance (CNPE), "ce type d’actes n’est pas fréquent, mais pas exceptionnel non plus. On est à l’âge des premiers émois. A un stade de développement où la curiosité émerge, notamment au niveau sensoriel et sexuel." Pour autant, de tels actes posent question : les enfants ne reproduisent-ils pas des gestes qu'un adulte aurait pu commettre devant eux, ou même sur leur personne ? Si une plainte est déposée, une enquête sociale devrait permettre de le savoir. 

Concernant la responsabilité des auteurs des actes sexuels commis sur la fillette, le parquet n'engagera pas de poursuites, les enfants étant trop petits. 

Rubriques

Société