3 nouveaux bébés nés sans bras

Une nouvelle affaire de bébés nés sans bras est en train d'éclater, dans la région de Vitrolles dans les Bouches-du-Rhône, un secteur réputé pollué. 

Après l'Ain, la Loire-Atlantique et le Morbihan, les Bouches-du-Rhône sont également touchées par des cas suspects de bébés nés sans bras. Trois petites filles victimes de malformations similaires sont nées en juin, août et novembre 2016, dans un même secteur géographique : Vitrolles, dans les Bouches-du-Rhône. 

Les familles concernées habitent toutes autour de l'étang de Berre

Des malformations nommées "agénésie transverse des membres supérieurs" (ATMS) survenues dans un rayon de 30 km et en peu de temps. Pour la lanceuse d'alerte Emmanuelle Amar, il ne peut s'agir d'une simple coïncidence. "La science estime qu'une ATMS se produit lors d'une naissance sur 10 000. Il y a 27 000 naissances par an dans les Bouches-du-Rhône, donc avec trois agénésies par an, on est déjà au-dessus du nombre total attendu". "C'est une affaire très sérieuse", affirme dans le Parisien celle qui a révélé l'affaire des bébés sans bras, dans l'Ain. 

Les trois familles concernées par ces naissances avec malformations habitent toutes dans la zone de l'étang de Berre, un endroit particulièrement pollué. "Cela mérite une enquête plus approfondie pour comprendre ce qui s'est passé", souligne également auprès de nos confrères Annie Lévy-Mozziconacci, généticienne et responsable du centre de médecine foetale à l'hôpital nord de Marseille. 

Rubriques

Société