1er mai : des animaux broyés

Selon Le Parisien, des restes d'animaux broyés ont été utilisés par les CRS pour asperger les manifestants lors de la manifestation du 1er mai à Paris. Un mélange utilisé par les pompiers pour éteindre les incendies. 

L'origine de l'odeur nauséabonde que dégageaient les canons à eau des CRS semble avoir été trouvée. D'après Le Parisien, elle serait due à un mélange d'animaux broyés présent dans les canons à eau avec lesquels les CRS ont aspergé les manifestants. 

La substance serait composée, selon nos confrères, de sabots de bovins, de poudre de cornes, de sang, d'os et de plumes broyés, puis mélangés à l'eau des canons. L'ajout de ce mélange dans les canons à eau utilisés par les CRS lors de la manifestation parisienne du 1er mai dernier a été confirmé par la Direction générale de la police nationale (DGPN). 

Ce mélange d'animaux broyés n'a pas pour vocation première de disperser la foule. Il serait utilisé par les pompiers pour lutter contre les incendies. La citerne était d'ailleurs remplie pour les sapeurs-pompiers, mais elle n'aurait pas été utilisée en totalité, d'où l'usage par les CRS de cette eau à l'odeur nauséabonde. Une utilisation détournée qui n'est toutefois pas interdite par le règlement des CRS. 

Rubriques

Société