103 conducteurs Uber accusés d'agressions sexuelles aux Etats-Unis

L'enquête menée par la chaîne CNN sur les chauffeurs de la société de transport Uber révèle qu'une centaine d'entre eux sont accusés d'agressions sexuelles aux Etats-Unis. 

L'enquête-choc publiée par CNN sur la société américaine de transport Uber fait grand bruit. Alors que l'entreprise montre dans ses publicités des femmes voyageant en toute sécurité à bord de ses véhicules, la chaîne révèle que depuis quatre ans, 103 chauffeurs Uber sont accusés d'avoir abusé ou agressé sexuellement leurs clientes, pour la plupart des femmes en état d'ébriété.

Pour établir ces chiffres, les journalistes de CNN se basent sur des rapports de police et ceux en établis par des tribunaux qui indiquent que sur ces 103 chauffeurs Uber, 31 ont été condamnées pour séquestration arbitraire, viol ou attouchement. 

Bientôt un bouton d'urgence pour contacter la police ?

Interrogé par CNN, le PDG d'Uber, Dara Khosrowshahi, a indiqué que la répression des agressions sexuelles était une « nouvelle priorité » pour la société. Uber envisagerait même de créer un bouton d'urgence sur son application, permettant aux clients de contacter directement la police en cas d'agression. « Ce n'est qu'un début et nous nous engageons à en faire plus », a insisté le porte-parole d'Uber. 

Rubriques

Société