Alors que dimanche soir, Manuel Valls revendiquait sa victoire dans la première circonscription de l'Essonne, la candidate de la France Insoumise l'a fortement contestée.

Au terme du second tour des législatives, la confusion règne dans la première circonscription de l'Essonne. Avec 50,3% des voix et seulement 139 votes d'avance sur sa rivale, l'ancien Premier ministre s'est proclamé victorieux. Une victoire que conteste Farida Amrani, candidate de la France Insoumise.

"Un 49-3 électoral, c'est pas possible"

"Un 49-3 électoral, c'est pas possibleDans les bureaux où on n'avait pas d'assesseurs parce qu'on n'avait pas assez de militants, comme par hasard, sur ces bureaux-là, il y a une marge énorme", s'est-elle exclamée devant les médias, réunis ce dimanche soir à l'hôtel de ville d'Evry (Essonne).

"Nous, on revendique la victoire aujourd'hui, ce soir !"

"Face à quelqu'un qui tient la ville d'Evry, la mairie (...), pour nous il est difficile de constater la victoire de l'ex-Premier ministre", a poursuivi par la suite Farida Amrani, ajoutant : "On fait recours très rapidement". La candidate de la France Insoumise dit avoir observé "des irrégularités". "Nous, on revendique la victoire aujourd'hui, ce soir !", a-t-elle lancé.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !