La députée Les Républicains estime que Carrefour participe au "christianomépris" en réclamant la suppression de croix chrétiennes qui ornent des pots de yaourt à la grecque...

Il y a des limites à ne pas dépasser pour Valérie Boyer, députée Les Républicains des Bouches-du-Rhône, qui a décidé de partir en croisade contre tout ce qui contribue, selon elle, au "christianomépris". S'étonnant de constater "la disparition des croix chrétiennes sur certains produits de la marque 'Carrefour', notamment sur les paquets de yaourts brassés à la grecque", l'élue LR s'est fendue d'un courrier au PDG du groupe Carrefour, Alexandre Bompard.

Une lettre dans laquelle Valérie Boyer déplore : "Vous avez fait disparaître les croix des deux coupoles de l'Anastasis de l'église grecque orthodoxe du village d'Oia dans l'île Santorin en Grèce."

"Pourquoi avoir supprimé les deux croix sur les conditionnements? Au nom de la diversité religieuse?", questionne la députée Les Républicains, tout en constatant : "Pourtant, vous avez choisi d'apposer le croissant musulman sur l'ensemble de vos produits 'halal'".

"Sans le christianisme, il n'y aurait pas de laïcité"

Pour Valérie Boyer, la démarche de Carrefour "renforce le christianomépris et donne raison à celles et ceux qui cherchent à supprimer les croix à l'entrée de nos cimetières, les crèches de Noël dans les bâtiments publics, les processions dans nos villages, les fêtes chrétiennes de nos calendriers, la galette des Rois de nos écoles".

"Oui la laïcité existe depuis plus d'un siècle dans notre pays, mais devons nous renier plus de 1500 ans de traditions chrétiennes? Être laïque, ce n'est pas renier les racines chrétiennes de la France", souligne l'élue Républicaine, avant de conclure :  "Sans le christianisme, il n'y aurait pas de laïcité et la laïcité n'existe que dans les pays aux racines chrétiennes."

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !