Transparence sur l’incendie à Rouen

Suite à l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen et aux inquiétudes des habitants concernant la pollution de la région, le gouvernement a promis une transparence totale.

L’usine chimique Lubrizol de Rouen, site classé Seveso, a été victime d’un grave incendie dans la nuit de mercredi à jeudi, la semaine dernière. Plusieurs jours après, les habitants de nombreuses communes alentours s’inquiètent de constater la pollution que le drame a causé. Et cela va au-delà de la Normandie : dans les Hauts-de-France, une centaine de villes seraient “impactées par les retombées du panache de fumée”.

Le Premier ministre Edouard Philippe, a affirmé : “pour faire face à l’inquiétude légitime des populations, il n’y a qu’une solution : le sérieux et la transparence complète et totale”. “Nous avons souhaité faire en sorte que tout ce qui est su, que toutes les analyses qui sont réalisées soient rendues publiques”. Le préfet de Normandie, Pierre-André Durand, avait d’abord parlé d’une “situation normale” de la qualité de l’air, en-dehors du site de Lubrizol, mais avait demandé le gel des récoltes, par mesure de précaution. Quant aux habitants, ils ont constaté eux-mêmes “la présence de retombées sous forme de suie”.

Rubriques

Politique