Transition écologique : le budget 2020

Dans la nuit de lundi à mardi, l’Assemblée nationale a adopté le nouveau projet de budget 2020 pour le ministère de la Transition écologique. Un budget qui semble insuffisant pour certains opposants.

L’Assemblée Nationale a décidé d’adopter le projet de budget 2020 pour la transition écologique, un budget en hausse de 2,6% et qui s’élève à 32,2 milliards d’euros. La secrétaire d’Etat Emmanuelle Wargon a déclaré que le budget “s’inscrit dans la priorité donnée par le président de la République à la transition écologique”. Cependant, aux yeux des opposants, ce budget n’est pas à la hauteur des enjeux climatiques.

Plusieurs députés ont critiqué les mesures minimes prises en faveur de l’écologie qui sont vues comme une “insulte à notre avenir”. Matthieu Orphelin, ex LREM, estime que le compte n’y est pas encore. Les députés ont aussi pointé du doigt la diminution des effectifs de cette mission “Transition écologique”, le gouvernement annonce maintenant 900 personnes en temps plein. Wargon a mis en évidence le maintien des effectifs de contrôle des inspecteurs des installations classées faisant suite à l’incendie d’une usine Lubrizol à Rouen. Allant à l’encontre du gouvernement, l’Assemblée Nationale a aussi voté la création de 5 postes pour assurer la sûreté nucléaire ainsi que 8 nouveaux postes dans les parcs nationaux.

Les priorités sont le soutien aux énergies renouvelables, la biodiversité et l’eau. D’autres mesures pour les particuliers ont également été votées concernant la future hausse des taxes sur les carburants.

Rubriques

Politique