Thomas Guénolé accusé de harcèlement sexuel

Candidat La France Insoumise pour les élections européennes, Thomas Guénolé a été accusé par une militante de harcèlement sexuel. Ce dernier a rapidement réagi en dénonçant les “méthodes staliniennes” du parti pour étouffer les critiques.

Le parti de Jean-Luc Mélenchon est au coeur d’une nouvelle affaire. En effet, l’un de ses candidats, Thomas Guénolé a été accusé par l’une des membres de LFI de harcèlement sexuel. Cette annonce a été faite par un communiqué du parti : “Le comité électoral a reçu un signalement d’une jeune femme dénonçant des faits pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel de la part de Thomas Guénolé”.

Suite à ces accusations, le candidat et politologue, a publié un communiqué dans lequel il vise directement l’organisation du mouvement : “Fort « opportunément », les dirigeants de la France insoumise se mettent à employer contre moi des méthodes staliniennes : m’accuser de choses sur la base de rumeurs mais refuser de me communiquer le moindre document m’incriminant précisément ; faire pression sur moi pour que je retire « spontanément » ma candidature LFI à l’élection européenne”. Une affaire qui tombe à un mauvais moment pour le parti qui est en pleine campagne en vue des élections européennes dans un mois.

Rubriques

Politique