Ségolène Royal accusée

Ségolène Royal a été accusée sur ses frais d’ambassadrice des pôles Arctique et Antarctique.

Ce mercredi 15 janvier, le parquet national financier a annoncé avoir ouvert une enquête préliminaire en novembre concernant l’utilisation des moyens mis à la disposition de Ségolène Royal qui est ambassadrice des pôles depuis sa nomination par l’homme d’Etat français Emmanuel Macron en 2017.

L’assemblée nationale auditionnera l’ancienne ministre, fin février-début mars 2020. Elle enquêtera sur ses deux années d’expériences. Selon le député UDI des Vosges, Christophe Naegelen : « Compte tenu de l’actualité, nous auditionnerons sans doute son successeur. Cependant, en tant que rapporteur de la mission d’information, je vais demander à Ségolène Royal de venir à notre rencontre, afin d’échanger avec elle sur ses deux années d’expérience ».

Les deux secrétaires généraux du Quai d’Orsay et du ministère de la transition écologique ont déclaré : « Il est envisagé de mettre fin à vos fonctions au regard de vos récentes prises de parole publiques, qui mettent en cause la politique du gouvernement à la mise en œuvre de laquelle, en votre qualité d'ambassadrice (...) vous êtes étroitement associée ».

Le gouvernement devrait également, d’ici la fin du mois de janvier, démettre Ségolène Royal de ses fonctions d’ambassadrice pour les pôles Arctique et Antarctique.

Rubriques

Politique